Je suis chercheuse de métaphores. Une ingénieuse du pigment, une artisane.
Créatrice d'images, j'invente des univers qui font rêver où petits et grands pourront plonger sans se préoccuper de savoir nager. La boussole n'est pas nécessaire pour se repérer! Il suffit de se laisser guider par ses propres sensations dans des décors ludiques ou tristes, parfois lyriques. Je fouille dans les greniers, j'observe la réalité, j'ajoute une goutte de mon expérience et j'amalgame le tout pour provoquer une réaction chimique poétique. Pas besoin non plus d'être polyglotte car je traduis les textes dans un langage universel. Ce que je souhaite c'est créer une émotion, faire voyager le spectateur à bord de mon crayon et l'ouvrir à d'autres réalités, aux différences.
Je voudrais stimuler son imaginaire, lui faire prendre conscience que tout est possible, qu'il n'y a pas de frontière...


dimanche 18 avril 2021

La prima volta

ALBUM JEUNESSE

Le texte en dessous raconte comment j'ai réalisé l'album jeunesse La prima neve .

Cliccando su questo link, potete leggere in italiano come ho realizzato le illustrazioni del albo La prima neve |

Couverture du livre 'La prima neve'


" C’è una prima volta per tutto. Non tutte le prime volte si ricordano… 

Quand on fait un rêve, on vit profondément tout ce qui se passe pour ne se souvenir au réveil que de certains éléments comme une chaussure perdue ou une dent trouée, ensuite on oublie tout ou presque. C’est étrange, mais aujourd’hui j’ai la sensation d’avoir fait un grand rêve et de ne pas me rappeler de quelle façon j’ai élaboré les illustrations de « La prima neve ». Voyons…


Je n’ai pas étudié dans une école spécialisée en illustration, je ne possède pas vraiment de méthode de travail ou de techniques appliquées à la construction d’un album illustré. En ce qui concerne le livre jeunesse, j’apprends beaucoup grâce à mes lectures et à l’observation du travail des autres, mais aussi en pratiquant moi-même et, dans le cas présent grâce aux conseils précieux de mes éditeurs Giovanna Zoboli et Paolo Canton.  





Donc je commence par lire le texte, je le relis plusieurs fois jusqu’à ce que des petits nuages d’images planent autour de moi: je vois une fête de carnaval s’animer, un bourdonnement d’abeille par ci, une odeur de fleur par là, une goutte de pluie tombe sur ma main… 





Après quoi, je fais une vaste recherche iconographique, de vieilles photos noir et blanc en particulier puis je constitue pour chaque page du livre, un petit dossier dans lequel je fourre toutes les références qui me serviront à réaliser les images définitives. Cette étape est fondamentale. Elle m’inspire. Aaah! voilà Brueghel et Botticelli qui se présentent à ma porte!



Sources d'inspirations : vieille photo noir et blanc | Botticelli | Bruegel 


Si je réalise une planche unique, je dessine habituellement sans faire de croquis, je trouve que c’est en partie ce qui donne du dynamisme à mon dessin, de la spontanéité. Ayant une idée générale de ce que je veux représenter, je pose sur la feuille un premier élément clé puis j’ajoute à partir de cet élément, tous les détails qui construiront l’ambiance de la scène autour. 


Un album illustré n’est pas le fruit du hasard, non. C’est une suite d’images narratives qui répond à des règles bien précises de format, de rapport avec le texte, à des questions de rythme, de cadrage, de composition, une vraie perle de réflexion! 


Dans ce cadre, je me suis aperçue que ma façon de procéder avait des limites et qu’il était essentiel de mener soigneusement un travail préparatoire pour visualiser le bon fonctionnement du livre.



Recherches de costume pour Naneh Sarma


En parallèle, je me rappelle avoir été submergée par une multitude d’images que le texte me suggérait ce qui créait de la confusion dans mon esprit. Je griffonnais des bouts d’idées mais je n’arrivais pas à les nouer entre eux, si bien qu’il était difficile de visualiser la version définitive du livre, l’ensemble résultait trop vide, trop symbolique, pas assez narratif. 





Je suis restée un bon moment dans l’obscurité de la page blanche. C’est à force de recherches, de concentration et d’échanges de mails _où Giovanna me donnait une lecture de mon travail ainsi que des petites règles à respecter en ce qui concerne le conte illustré_ que j’ai compris le chemin à emprunter. 


J’ai commencé par dessiner un chemin de fer en format timbre poste pour reproduire ensuite chaque vignette de façon plus détaillée, je les ai mises bout à bout, le storyboard est né. Youhuuuh!





Carnets de recherches


L’idée de faire le livre en monotype m’est venue très naturellement. Cette pratique que j’utilise depuis l’école est comme une compagne de travail avec laquelle j’ai évolué artistiquement, j’ai l’impression qu’elle est partie intégrante de mon style. J’aime le monotype car je trouve que c’est une technique vivante qui donne de l’émotion en laissant sa place à l’imprévu. 





Pour « La prima neve » j’ai employé le monotype comme si c’était un crayon de couleur. C’est à dire qu’au lieu d’utiliser le produit des couleurs comme en sérigraphie par exemple ( jaune + bleu = vert ), je changeais d’encre à chaque fois que j’en avais besoin, ça a été assez laborieux. J’ai travaillé en très grand format pour donner plus de lisibilité au dessin et lui permettre de respirer.






Réaliser un livre illustré est passionnant. C’est intense et beau comme un rêve.


C’è una prima volta per tutto. Non tutte le prime volte si ricordano. Io ne ricordo una in particolare: La prima neve. "



Illustration tirée du livre ' La prima neve' | Texte Elham Asadi | Ed. Topipittori



______________________________________________________________________________________________________



LE MONOTYPE


Le monotype peut s’utiliser de mille façons différentes, je procède de cette manière:


1- Je prends une plaque de verre que j’enduis d’encre d’imprimerie avec un rouleau

2- Je pose une feuille de dessin sur cette plaque

3- Je dessine sur le flan arrière de la feuille (qui se trouve face à moi donc) avec des crayons de papier et stylos de différentes couleurs.

4- Le dessin s’imprime sur le flan avant de la feuille, là où j’ai appuyé avec mon crayon précédemment.


L’encre embrasse la feuille exactement là où ça lui chante, je n’ai aucune idée du résultat. Avec l’expérience, j’ai mis en place des petits stratagèmes type caches de papier journal pour éviter que le dessin ne se salisse pas trop et que la lecture de l’image se fasse correctement. 







mercredi 7 avril 2021

Périls en la demeure

PRESSE

La famille est le premier lieu des violences faites aux enfants. Difficile à admettre, tant elle bénéficie d’une immunité ancestrale... qu’il est grand temps de bousculer. Illustration réalisée pour la rubrique Penser autrement de l'hebdomadaire Télérama.

La famiglia è il primo luogo di violenza fate sui bambini. Difficile ammetterlo, purché trae vantaggio da un'immunità ancestrale... è arrivato il momento di scuotere le cose. Illustrazione realizzata per la sezione Penser autrement del settimanale francese Télérama |






lundi 15 février 2021

Una storia iraniana

ALBUM JEUNESSE

La prima neve est un conte inspiré d'une légende venue du folklore iranien, un album que j'ai illustré pour la maison d'édition Topipittori. L'autrice Elham Asadi nous raconte ici de son enfance et comment le texte est né. (en Italien)

La prima neve è una fiaba ispirata a un'antica leggenda del folklore iraniano, un albo che ho illustrato per la casa editrice Topipittori. L'autrice Elham Asadi ci racconta qui della sua infanzia e com'è nato il testo |




vendredi 12 février 2021

La prima neve

ALBUM JEUNESSE | TEXTE ELHAM ASADI | ED.TOPIPITTORI

Le livre que j'ai illustré, La prima neve, est disponibile à partir de cette semaine dans les librairies italiennes.

Il libro che ho illustrato, La prima neveè disponibile da questa settimana nelle librerie Italiane |



 

vendredi 20 novembre 2020

Quelque part

DESSIN AU FEUTRE | TRAVAIL PERSONNEL

                            au pays des licornes | 








mercredi 14 octobre 2020

FIL ROUGE

EXPOSITION COLLECTIVE

Pour les Italiens ou les gens qui seront à Trento avant le 30 Octobre 2020:

La mia partecipazione a Fil rouge, una mostra di illustrazione contro la violenza di genere. La mostra è visitabile fino al 30 ottobre presso lo spazio FoyErvia Galilei 26, a Trento |

 


mercredi 26 août 2020

vendredi 27 mars 2020

dimanche 8 mars 2020

COULISSES

ALBUM JEUNESSE

Voici quelques photos du nouvel album en cours de fabrication. Le texte est écrit par l'artiste Iranienne Elham Asadi, le livre est réalisé en collaboration avec les Ed.Topipittori.

Ecco alcune foto del nuovo albo in corso di fabbricazione. Il testo è scritto dal artista iraniana Elham Asadi, il libro è realizzato in collaborazione con la casa Editrice Topipittori |














mardi 4 février 2020

NNNotes

MOTIF

Il y a quelques temps, j'ai réalisé deux motifs pour PPPattern, le store digital dédié au monde de la créativité en série italienne. A partir d'aujourd'hui, de nouveaux cahiers sont disponibles ici ou ici.

Qualche tempo fa, ho realizzato due pattern per PPPattern, lo store digitale dedicato al mondo della creatività seriale italiana. Da oggi, sono disponibili dei nuovi quaderni qui o qui |





vendredi 15 novembre 2019

CARNEVALE

GRAVURE | TRAVAIL PERSONNEL

Deux nouvelles gravures sont disponibles sur demande.

Questi due incisioni sono disponibili su richiesta |






samedi 26 octobre 2019

LE VENT TOURNE

PRINT 

Une nouvelle illustration est disponible en édition limitée sur Toi gallery .

Una nuova illustrazione è disponibile in edizione limitata su Toi gallery



lundi 23 septembre 2019

1458 Km

DESSIN AU FEUTRE | TRAVAIL PERSONNEL

Nostalgie et rien d'autre.

Nostalgia e basta |